Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Les 11 et 18 juin, la France donnera-t-elle les pleins pouvoirs à Macron ?

Publié par L'observateur du dimanche sur 9 Juin 2017, 17:12pm

Dimanche nous voterons à l’occasion du 1er tour de l’élection législative et ce sera une épreuve de vérité pour la démocratie. Quelle majorité pour le Président Macron ? Tous les sondages donnent une victoire écrasante pour La République En Marche !

Mais s’agira-t-il de la victoire franche et sincère d’hommes et de femmes censés incarner le renouveau en politique ou s’agira-t-il de la victoire par défaut de candidats élus par une minorité de Français ?

Quand Emmanuel Macron a été élu le 7 mai, observateurs et médias ont salué la victoire triomphante du jeune président face à Marine Le Pen mais dans l’euphorie, tous ont oublié de faire remarquer que Monsieur Macron a été élu avec à peine un peu plus de 20 millions de voix soit 43,6% du nombre d’inscrits, c’est-à-dire qu’une majorité absolue de Français autorisés à voter n’a pas choisi le candidat d’En Marche !

La vérité est parfois crue mais elle est nécessaire car un raz de marée des candidats de La République En Marche ! ne sera pas celui du peuple et pourtant sous couvert de démocratie, tous ces élus marcheront sur Paris répondant à l’appel du 18 juin dans un autre registre que celui de la BBC mais avec la même dimension historique en tout cas dans la version officielle que nous présentera le ministère de l’Intérieur.

Macron a été élu pour engager des réformes et renouveler le paysage et les pratiques politiques. Son projet, il doit le mener avec le gouvernement de son Premier ministre sous contrôle du Parlement mais quel sera le contrôle de l’Assemblée Nationale avec une majorité absolue de députés marcheurs ayant signé l’engagement de voter les lois proposées par le gouvernement ?

La démocratie impose le rôle d’une opposition forte et constructive. La France a besoin de réformes, nous le savons tous.

J’ai voté pour Emmanuel Macron les 23 avril et 7 mai derniers et je croyais sincèrement qu’un genre nouveau s’imposerait, celui de l’audace et de la liberté. Et j’assiste peiné au même scénario de la politique française depuis que j’ai l’âge de m’y intéresser. J’ai demandé l’investiture de LaREM pour les législatives dans la 2ème circonscription des Landes mais ma candidature n’a pas été retenue. J’ai perdu l’occasion de mener un combat mais j’ai conservé ma liberté de parole, celle de pouvoir aujourd’hui dire tout le bien que je pense de la nécessaire réforme de la France voulue politiquement et idéologiquement par le Président Macron et dénoncer la farce du genre nouveau avec des candidats comme Rémy Rebeyrotte dans la 3ème circonscription de Saône-et-Loire, maire d’Autun qui confie tous les marchés municipaux de la communication à l’agence de son neveu et dont la commerciale n’est autre que la belle-sœur de son adjointe chargée de la com ! Moralisation de la vie publique a-t-on dit ?

Ou comme G. Darrieussecq dans la 1ère circonscription des Landes, 61 ans élue depuis 12 ans, maire de Mont-de-Marsan, présidente de l’agglo, chef de file de l’opposition au département, ex conseillère régionale et proche de Bayrou. Renouvellement du personnel politique a-t-on dit ?

Ou Boris Vallaud dans la 3ème circonscription des Landes, désigné comme le successeur d’Henri Emmanuelli, ami du Président Macron, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée comme Macron,

Qui affrontera un septuagénaire marcheur, plus habitué des randonnées que des campagnes électorales ! Transparence de la vie politique a-t-on dit ?

Ou Jean-Louis Touraine dans la 3ème circonscription du Rhône, 71 ans élu depuis 13 ans, premier adjoint de Lyon, député sortant et candidat pour un 3ème mandat ! Rajeunissement du personnel politique a-t-on dit ?

Et je ne parle pas des emplois présumés fictifs des assistants parlementaires européens du Modem, du ministre Ferrand à qui on a envie de donner du bâton, de cette suppléante dans les Landes qui militait sur les pages Facebook Macron Dégage au moment où elle marchait debout avec Dupont-Aignan … La liste n’est pas exhaustive mais à quoi bon, la France veut se réformer et comme nous ne savons rien faire sans passion et sans excès, nous donnerons à LaREM une forme de pouvoir plus autoritaire que les précédents et moins extrémiste que n’aurait pu l’être la République Bleue Marine, mais avec un parti quasi unique qui tend à œuvrer au bien commun et qui veut imposer l’autorité de l’Etat à tous, un peu comme le Bonapartisme du 2nd Empire. Et si le macronisme c’était le 3ème en pire !

Les 11 et 18 juin, la France donnera-t-elle les pleins pouvoirs à Macron ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents