Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Utopia, mon amour !

Publié par L'observateur du dimanche sur 15 Avril 2007, 20:39pm

Catégories : #observateurdudimanche

Allez, dernière ligne droite avant le 1er tour de l’élection présidentielle, dans une semaine nous connaîtrons les deux finalistes. Les manœuvres ont déjà commencé et les pièges grands ouverts se referment. Combien vaut ma voix ? une proportionnelle partielle en 2012, un gouvernement d’alliance, des circonscriptions « gagnables » ? elle vaut cher ma voix, très cher même. Tout s’achète, se négocie, l’enjeu est de taille : gouverner la France , se draper dans le costume de celui qui fera rayonner la France dans le monde et à l’occasion, penser à l’avenir des français.

Je devrais la vendre ma voix, pour un boulot, une carte de séjour, une retraite décente, un quartier sécurisé, une dette jugulée, un respect de la liberté, une promesse à tenir, … c’est fou tout ce que l’on peut avoir pour une voix !

Malheureusement, je ne me fais pas d’illusion, ma voix rejoindra les millions d’autres qui donneront le pouvoir suprême à un candidat plus ou moins modéré qui sera obligé de composer avec ses rivaux pour l’emporter au second tour.

Je ne comprends pas pourquoi Bayrou s’est fait avoir par Rocard et Kouchner, je le croyais plus indépendant, remarquez, il vaut mieux ça que flatter le populisme du menhir.

Finalement, les « petits » candidats sont ceux qui méritent le plus de respect. Ils défendent des idées, je devrais dire des idéaux, qui ne sont pas réalistes, mais ils le font avec conviction, sans gros moyens, avec la force du militantisme et de la passion. Les jeux sont fait d’avance ; une fois acquises les 500 signatures, les « petits » candidats, s’ils n’ont pas de représentation parlementaire, recevront 800 000 € pour faire campagne contre des millions pour les poids lourds de la politique. C’est un système très démocratique, le scrutin majoritaire empêchant les petits partis d’avoir des représentants au parlement, il empêche de facto de financer leurs campagnes électorales.

Ils ont cependant la conviction que les choses peuvent changer ; c’est beau de croire en la démocratie, c’est touchant d’incarner David contre Goliath, c’est fatigant de se faire baiser !

Et si on votait tous pour Marie-George, Dominique, Arlette, Olivier, Philippe, Frédéric, José et Gérard ?

Utopia, mon amour !

Commenter cet article

radio shic 16/04/2007 14:20

Avant d'aller voter, Ecoutez la très lyonnaise RADIO SHIC.RADIO SHIC, la radio des oreilles necessiteuses et attentives.http://www.radioshic.com

L'observateur du dimanche 16/04/2007 22:30

Bonsoir,
Je ne comprends pas le sens de votre message.
B. de V.
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents