Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Aux Jeunes Populaires et autres jeunes de Lyon et d’ailleurs

Publié par L'observateur du dimanche sur 15 Mai 2013, 08:50am

Catégories : #observateurdudimanche

Aux Jeunes Populaires et autres jeunes de Lyon et d’ailleurs,

L’avenir est un présent que nous fait le passé.

 

Comment construire l’avenir sans tenir compte du passé mais aussi de chaque instant présent qui guide nos pas vers le futur ? Comment vivre le présent sans se souvenir du passé et sans imaginer ce que pourrait être le futur ?

J’imagine Malraux, sa voix tremblotante, s’adresser à une foule de jeunes en les exhortant à imaginer leur avenir sans oublier le passé, ce passé qui résonne dans nos mémoires comme le garant de notre présent à partir duquel nous construisons notre futur.

Qu’il est beau ce présent, cadeau de la vie, don de l’homme, marqueur temporel, fil conducteur de nos destinées. Il est là ce présent, passé à venir du temps, cette partie du temps que l’on consomme immédiatement avant qu’elle n’appartienne au passé et après laquelle notre imagination ouvre le champ du possible.

Présents, nous le sommes ici en réfléchissant au sens de cette citation de Malraux, présent est ce moment précis où j’écris, présent est ce moment précis que vous me donnez en me lisant. Rien de tout cela ne saurait être dissocié de l’instant passé au cours duquel vous avez imaginé la suite de mon propos.

Vous l’avez compris, je crois qu’il ne peut y avoir d’avenir sans passé, je crois que le présent est ce lien si particulier qui nous plonge dans la réalité entre nos souvenirs et nos rêves. Vous arrive-t-il de temps à autre de croire en vos rêves, en votre avenir ? Vous arrive-t-il de temps en temps d’imaginer que vous puissiez changer votre passé ?

Oui, sans aucun doute et heureusement si non quel serait le sens de notre vie, laquelle est une succession de moments qui construisent notre histoire, notre personnalité, nos alliances ; mais parfois, nos choix, nos décisions vont à l’inverse de ce que nous souhaitons car nous n’avons pas le recul ou les clés de lecture nécessaires pour comprendre quelles seront les conséquences de ces choix et de ces décisions pour notre avenir parce qu’il nous est impossible de l’imaginer, il est le néant de notre passé et la vacuité de notre présent. C’est tout le paradoxe de l’avenir, il est insaisissable et pourtant il nous pousse à croire, à imaginer, à construire, à rêver, sans avoir de certitude si ce n’est celle de nous projeter à partir du socle de la mémoire de laquelle nous pensons notre présent comme l’a expliqué Kenzaburô Ôé.

« L’avenir est un présent que nous fait le passé » disait Malraux et s’il avait raison ? Incontestablement, car sans avenir le passé n’aurait pas de sens et sans le présent de l’instant comment construire un avenir sur les cendres d’un passé avec son lot d’échecs et de réussites ?

 

Je vous invite à poursuivre le rêve de Malraux, à suivre cette voie royale qui est l’avenir, votre avenir, celui de votre courage, de vos folies, de vos passions, de votre engagement, votre avenir qui sera celui de la transformation de vos erreurs du passé et de la sublimation de votre présent que vous tenez entre vos mains !

Aux Jeunes Populaires et autres jeunes de Lyon et d’ailleurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents