Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Bioéthique et équité

Publié par L'observateur du dimanche sur 24 Octobre 2010, 18:43pm

Catégories : #observateurdudimanche

Bonsoir à tous,

 

J'ai décidé de reprendre l'activité de mon blog car parfois les sujets qui nous concernent tous sont traités que par quelques-uns, ceux-là mêmes qui nous représentent. Je ne souhaite plus être spectateur de ma vie, mais devenir acteur.

Aujourd'hui, j'ai été choqué par les propos de Madame Roselyne Bachelot qui souhaite que les partis politiques ne donnent aucune consigne pour le vote sur la révision des lois bioéthiques, estimant qu'il s'agit d'un domaine touchant aux convictions personnelles.

 

"Il n'y en aura pas à l'UMP mais je souhaite qu'il n'y en ait pas dans les autres partis politiques. On touche à l'intime, on touche à des convictions qui vous ont construit, des convictions religieuses. Le parti politique qui donnerait sur les lois de bioéthiques une consigne de vote n'aurait précisément pas une démarche éthique", a indiqué Mme Roselyne Bachelot (sources Le Parisien.fr du 24/10/10).

Cela est choquant et parfaitement contraire à l’éthique républicaine et démocratique. En effet, comment peut-on accepter dans une démocratie comme la France que 577 députés se prononcent en leur âme et conscience  sur la révision des lois bioéthiques alors qu’ils sont les représentants du peuple français, élus par le peuple, votant les lois au nom du peuple. Ces députés ont été élus sur la base d’un programme, d’idées politiques, philosophiques portées par un parti.

Si ces 577 hommes et femmes votent en leur âme et conscience, à qui le peuple français peut-il confier sa voix ? L’équité en politique est sans doute le respect de la parole donnée et non le déni de l’expression populaire. Si la révision de la loi bioéthique est une affaire de conscience touchant aux convictions personnelles, alors seul un référendum aura une légitimité démocratique.

 

© lepoint.fr

© lepoint.fr

Commenter cet article

Laurent 28/10/2010 05:31



Bravo !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents