Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Primaires UMP, le choix de Collomb

Publié par L'observateur du dimanche sur 19 Juin 2013, 09:58am

Les Lyonnais disent souvent « Fais comme à Givors » mais cela ne se résume pas uniquement au fait de mal garer sa voiture, c’est aussi et surtout le fait de faire et de dire ce que l’on veut contre l’avis de tous, sans foi ni loi, sans contrainte et en toute liberté, généralement fraichement acquise.

« Fais comme à Givors » est l’expression que l’on utilisait au XIXème siècle quand Givors était une « ville ouverte », c’est-à-dire une ville qui accueillait les condamnés de droit commun tout juste sortis des prisons de Lyon, qui ne s’embarrassaient ni des règles, ni du droit et pouvaient trouver à la confluence du Rhône et du Gier toute la quiétude nécessaire aux petits trafics de survie.

Hier soir, Lyon a vraiment fait comme à Givors ! Le résultat des Primaires UMP montre que l’on ne s’est embarrassé d’aucun scrupule, on a ouvert les vannes des urnes et miracle plus de 5 300 Lyonnais se mobilisent au 2nd tour, soit 1 000 participants de plus qu’au 1er tour, alors que le soleil brille une bonne partie de la journée ! C’est vrai, il s’agissait de Primaires ouvertes et elles étaient tellement ouvertes que tout le monde et n’importe qui pouvait voter, il fallait juste se reconnaitre dans la charte des valeurs scotchée sur un coin de table, reprenant les principes de liberté, de responsabilité, de solidarité, de justice et d’équité. C’est dire que les Lyonnais de gauche et d’extrême gauche pouvaient voter car ils n’auraient pas renié les idéaux des plus belles démocraties populaires !

Sincèrement, je reste circonspect quant à l’exercice démocratique que nous a offert l’UMP, car on ne saura jamais réellement avec le soutien de qui Michel Havard a été élu. Ce que l’on sait en revanche, c’est que ces Primaires auront été un bon exercice comptable puisqu’elles ont rapporté au minimum 10 000 €, de quoi couvrir les frais d’un spectacle qui aura eu comme seul mérite de faire découvrir aux Lyonnais que l’opposition au Conseil Municipal avait un chef depuis 2008.

Bref, vous l’aurez compris, je ne partage pas ce mode de désignation du leader de l’UMP pour affronter Gérard Collomb en 2014, je reste convaincu qu’il s’agit d’un déni de démocratie et que le seul vainqueur est le maire sortant, assuré de ne pas avoir un adversaire trop pugnace, un adversaire qui ne s’oppose pas vraiment, un adversaire qui préfère aller se laver les mains que d’exprimer un vote d’opposant, un adversaire qui, aussi sympathique soit-il, n’a pas l’étoffe d’un leader même si son entourage a bien essayé de créer autour de lui un décorum avec lumières, fumées et autres artifices, mais pour tirer les ficelles, encore faut-il que l’entourage soit à la hauteur !

Le 27 janvier dernier, j’écrivais que Georges viendrait à Lyon terrasser le dragon de la discorde ; force est de constater que je me suis trompé et je dois féliciter Michel Havard pour sa victoire et lui souhaiter bonne chance. Cependant la discorde ne s’est pas transformée en concorde, Denis Broliquier, Eric Lafond et d’autres sont déjà en embuscade.

Primaires UMP, le choix de Collomb
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents