Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Un air d'importance !

Publié par L'observateur du dimanche sur 22 Janvier 2012, 17:44pm

Catégories : #observateurdudimanche

Ce matin j’ai pris le temps de regarder le magnifique livre de photos La France de Raymond Depardon et je me suis lancé dans un exercice d’écriture pour parler de la France. Quand Rachel a lu mon billet, sa moue m’a déçu mais quand elle l’a qualifié de « pontifiant », ses mots m’ont vexé !

Et si finalement, ce n’était pas mon billet qui était pontifiant mais la France !

N’avons-nous pas perdu notre triple A, n’avons-nous pas perdu nos industries, n’avons-nous pas perdu notre prestige ? et pourtant nous gardons nos airs d’importance, nous sommes et restons prétentieux, le coq reste l’emblème de notre pays quand d’autres plus noblement sont identifiés aux aigles à une ou deux têtes, mais qui sans aucun doute ne sauraient pas chanter les deux pattes dans la merde !

Oui la France est prétentieuse, oui la France est un « grand » petit pays (oxymore ! – définition p193 dans Oxymore mon amour ! publicité pour Jean-Loup Chiflet), oui la France est le plus beau pays du monde, celui que l’on critique sans relâche parce qu’on l’aime et l’admire. La France est cette terre duale où chaque contradiction est une force, où chaque opposition est une victoire, où chaque désaccord est une union.

La France est ce pays que j’aime pour sa beauté, son histoire, sa culture mais aussi pour la mauvaise foi de son peuple, son intelligentsia de gauche (pléonasme ! - définition p206 dans Oxymore mon amour ! re-publicité pour Jean-Loup Chiflet) qui a toujours raison et sans qui la France ne serait pas le pays libérateur des peuples opprimés vivant surtout dans les pays à fortes ressources naturelles !

Bref, la France est le pays le plus extraordinaire que je connaisse, juste après la Russie - laquelle d’ailleurs entretient des liens lexicaux très forts avec notre Chère Patrie, sans doute parce que Gracchus Babeuf, le premier des communistes était français – et c’est sans doute le pays de tous les espoirs, celui des rêves les plus fous, Joly et Mélenchon ne s’y trompent pas !

C’est pour tout ça que j’aime la France mais aussi et surtout, parce que je suis français et fier de l’être !

Un air d'importance !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents