Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'observateur du dimanche

L'observateur du dimanche

Le blog de Benoît de Valicourt - Je vote blanc parce que le bleu est devenu marine et le rouge a perdu de sa passion.


Un homme fort !

Publié par L'observateur du dimanche sur 19 Février 2012, 19:59pm

Catégories : #observateurdudimanche

Aux accents gaulliens, le discours du Président de la République, rythmé d’anaphores, est un formidable plaidoyer pour la jeunesse, pour nous tous, de droite et de gauche qui partageons cet amour de la France et de ses valeurs. Il a su redonner du sens aux mots les plus élémentaires du vocabulaire de la citoyenneté et de la démocratie, demandé à chacun d’assumer la responsabilité de ses erreurs, de ses fautes et de ses succès ; c’est ce qu’on attend de nous à l’école, à l’université, dans nos entreprises ou dans notre vie privée, c’est ce qui est le fondement de notre engagement de femme, d’homme, de citoyen.

 

Il est loin le temps des erreurs et des fautes du Président que ses détracteurs ont amplifié par facilité, même le Monde reconnaissait dans ses colonnes du 17 février que la soirée de victoire de mai 2007 au Fouquet’s était simple, sans paillettes, et de rappeler que pour une soirée, certes emblématique du moment de la vie d’un homme, on oublie la table N° 83 réservée pendant 14 ans à François Mitterrand dans le même restaurant des Champs Elysées, mais chut, ne le dites pas trop fort, l’autre François, par mimétisme, pourrait lui aussi vouloir sa plaque de laiton dans cette fameuse brasserie.

 

Il est loin aussi le temps des discours musclés, sans doute provocateurs prononcés dans les quartiers difficiles, le Président a rassemblé autour de valeurs simples tous les Français, quelle que soit leur origine, car la France est un pays solidaire, tourné vers l’avenir, conscient de la réalité de sa population du XXIème siècle et parce que le Président ne confond pas Français issus de l’immigration et immigrés.

 

Cependant, même si je suis convaincu par son discours, je trouve que son affiche de campagne ne traduit pas cette France forte, cette France des terroirs, même si je peux comprendre que le choix d’une mer, d’un océan pour un capitaine est sans doute un message aux gars de la Marine qui ne doivent pas se perdre dans la tempête tant le phare de l’affiche de la fille de semble loin et éteint !

 

Un homme fort !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents